Quel est le principe d’une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est une intervention extrêmement simple qui consiste à mettre en place un corps étranger, la prothèse mammaire, sous la glande mammaire pour augmenter le volume des seins. Techniquement, il existe plusieurs cicatrices possibles, toujours courtes, permettant l’introduction de la prothèse. Cette prothèse (ou implant mammaire) peut être mis en arrière de la glande mammaire sur le muscle pectoral ou en arrière de ce muscle directement contre le thorax. Enfin une dernière technique dite du « dual plan » combine les deux emplacements , derrière le muscle recouvrant les deux tiers supérieurs de la prothèse et devant le muscle pour le tiers inférieur de l’implant.

Comment se déroule une augmentation mammaire ?

  • Avant une augmentation mammaire : La première consultation est essentielle. Elle permet au chirurgien d’examiner votre poitrine et de vous expliquer quels sont les enjeux , les avantages et les inconvénients de chaque voie d’abord ou incision. Il vous dira en fonction de votre morphologie si les implants mammaires devront être posés en avant ou en arrière du muscle. Il choisira également avec vous le volume des prothèses en vous faisant essayer dans un soutien gorge spécialement adapté différents volumes d’implants mammaires. Enfin vous choisirez, la forme ronde ou anatomique avec lui . Après cet examen clinique , vous pourrez poser toutes les questions que vous le souhaitez. Il vous expliquera également tous les risques de l’intervention , et vous donnera un devis détaillé ainsi qu’une fiche d’information que vous pourrez consulter tranquillement.Une deuxième consultation n’est pas obligatoire mais elle reste conseillée. Elle vous permettra de réessayer les volumes et d’être sûre de votre choix.Pendant une augmentation mammaire .Cette hospitalisation est pour nous de 24 heures. Vous entrez le matin de l’intervention et vous serez opérée dans la journée. Cette intervention se déroule sous anesthésie générale et dure une heure environ. Après un court séjour en salle de réveil, vous remonterez dans votre chambre avec un pansement modelant et compressif pour éviter les hématomes. La nuit en clinique nous semble essentielle pour des raisons de confort (des antidouleurs puissants vous seront prescrits) et de sécurité .La sortie se fait le lendemain après le retrait du pansement , le premier renouvellement des pansements et la mise en place du soutien gorge de contention.
  • Après l’augmentation mammaire : Les douleurs sont surtout présentes les cinq jours qui suivent l’intervention. Raison pour laquelle vous devez vous faire aider pour les tâches ménagères pendant ce court laps de temps.un arret de travail de une semaine est nécessaire Il ne faut pas avoir d’activité physique intense pendant 15 jours. Une visite de contrôle est prévue le troixieme jour. Tous les controles sont gratuits.
  • Ensuite une surveillance par examen clinique et échographie est indiquée au moins tous les trois ans jusqu’à 15 ans.

Les réponses à vos questions sur l’augmentation mammaire

  • COMMENT CHOISIR LA TAILLE DES PROTHÈSES MAMMAIRES ?

    Le choix des prothèses doit se faire en accord entre la patiente et le chirurgien. Ce dernier doit conseiller au mieux la patiente sur les possibilités ainsi que l’adéquation entre sa morphologie et l’obtention d’un résultat le plus naturel possible. En pratique, lors de la consultation, le chirurgien dispose de prothèses mammaires d’essai que la patiente place dans un soutien gorge spécialement choisi à cet effet.

    Cela va permettre à la patiente d’apprécier les différents volumes en accord avec sa silhouette. Ainsi et seulement de cette façon, la patiente n’est jamais déçue du volume obtenu après l’intervention.

  • EST-CE QU’UNE AUGMENTATION MAMMAIRE EST UNE INTERVENTION DOULOUREUSE ?

    Lorsque les prothèses mammaires sont placées derrière le muscle pectoral, l’élongation et la pression de ce muscle sont à l’origine de douleurs au niveau du thorax. Cette douleur est bien calmée si les antalgiques sont pris de façon efficace. Les comprimés anti douleur sont pris deux par deux, de façon systématique et régulière le matin, le midi et le soir.

    Il ne faut pas attendre de souffrir pour prendre ses comprimés. Après 2 3 jours, cette douleur fait place une tension interdisant certains gestes de la vie courante, savoir faire un créneau en voiture, porter des charges en sortant d’un supermarché, tout mouvement mettant en tension les pectoraux. Après 8 jours, tous ces gestes sont raisonnablement possibles.

  • EST-IL POSSIBLE D’ÉVITER UNE ANESTHÉSIE GÉNÉRALE ?

    De nombreuses patientes craignent l’anesthésie générale. Il est aujourd’hui possible de l’éviter. Depuis plusieurs années, l’anesthésie locale permet également d’envisager l’intervention en toute sécurité et avec très grande efficacité. Vous n’avez alors aucun des problèmes liés au réveil et il est alors même possible d’envisager une sortie de la clinique le soir même.

  • QUELLE EST LA DURÉE DE L’INTERVENTION LORS D’UNE AUGMENTATION MAMMAIRE ?

    Cette intervention dure de 1 heure à 1 heure trente en général.